/ / /

2608534240_67c2b2969b.jpgParfois, elle arrive. Subite, tenace, demandant à être satisfaite. L'envie de grignoter.
Une envie souvent très précise : du chocolat, du croquant, du sucré... Tout de suite et maintenant. Quand elle arrive, cette insidieuse envie, il faut pourtant lui résister. Car si l'on attend, en s'occupant autrement, 5 à 10 minutes... l'envie disparaît comme elle était arrivée, sans prévenir.

Ce phénomène est comparable à celui de l'envie de fumer. Les fumeurs et ex-fumeurs vous le diront : ça les prend d'un coup et ça ne les lâche pas jusqu'à qu'ils allument une cigarette et prennent leur première bouffée. Pourtant, s'ils attendaient, en s'occupant autrement, 5 à 10 minutes... l'envie disparaîtrait. De nombreuses études l'ont prouvé pour le tabac. L'expérience démontre qu'il en va de même pour la fringale.

Oui mais... Comment s'occuper ? Comment résister à cette tentation, quand il est si facile de lui succomber ?

Voici quelques pistes pour vous aider. A utiliser seules ou combinées.

 

5023943306_f44d3a6a75.jpgBoire

Il ne s'agit pas là d'alcool. Non. Boire un grand verre d'eau, si possible fraîche, remplit ce vide dans votre estomac qui gronde et calme l'appétit. C'est aussi simple que ça.

On peut aussi opter pour une boisson chaude. Un thé ou une tisane, non sucrés. Un café allongé (sans lait, le café au lait est très indisgeste). Mais pas de chocolat chaud, bien sûr. Sirotez votre verre. Vous oublierez votre "faim", souvent factice.

 

3881105629_a9e5e683bf.jpgRespirer profondément

Prendre de profondes inspirations permet de se réoxygéner. Et en se réoxygénant, on se sent mieux. L'angoisse, l'ennui, le stress qui pouvaient être à l'origine de votre subite envie de grignoter s'estompent.
S'il vous est possible de sortir, sortez. Aérez-vous la tête en extérieur. De plus, un peu de marche ne peut qu'être bénéfique à nos vies bien trop sédentaires.

 

4396286841_a96b52a19e.jpgS'occuper les mains

Plutôt que d'occuper votre bouche, occupez vos mains. Une activité manuelle vous permettra de déconnecter. En vous concentrant sur ce que vous faites avec vos mains, vous oubliez l'appel du ventre. Rester devant son écran d'ordinateur ou de télévision facilite le grignotage. Mais en étant occupé à faire des origamis (ou de bêtes avions en papier), en s'appliquant à dessiner ou à tracer des courbes calligraphiques, l'esprit sort de sa spirale obsessionnelle.

 

4538189171_14155cc9da.jpgSe brosser les dents

Non seulement, c'est important pour vos dents mais si vous avez votre brosse à dents à portée de main pendant une fringale, vous réaliserez que se brosser les dents vous coupera la faim. Le goût persistent du dentifrice dans votre bouche vous détourne du grignotage. Et parfois aussi, la voix de votre conscience se fera plus forte après un brossage de dents, déclarant : "Je viens de les laver, je ne vais tout de même pas les salir tout de suite !"

 

1265540043_b5d1edf9c7.jpgMâcher un chewing-gum

Alternative efficace quand on n'a pas de brosse à dents. Le chewing-gum occupe la bouche. Du coup, impossible de grignoter.

 

6493242289_a554d9c3d0.jpgFaire une sieste
Certes, il n'est pas évident de pouvoir se libérer à son travail, ou même chez soi, pour faire une sieste. Mais si vous en avez l'occasion, n'hésitez pas. Ne pas dormir assez pousse au grignotage. Constamment fatigués, on recherche de l'énergie (du sucre). De plus, la fatigue fait que l'on réduit son activité physique de façon plus ou moins consciente. C'est un cercle vicieux qui entraîne vers toujours plus de grignotage, toujours moins de sports, toujours plus de kilos en trop.

 

3336504622_876505121c.jpgPour prévenir la fringale : bien manger

Vous connaissez déjà la classique ritournelle. Il est temps de l'appliquer.
Ne jamais sauter de repas. Manger à heures fixes. Manger en bonnes quantités. Manger des aliments qui calent (glucides complexes et légumes). Privilégier les aliments complets (pain, pâtes, riz complets).

 

5120769165_41e208dafa.jpgSi vraiment vous devez grignoter

Choisissez un fruit. L'idéal, pour reprendre le slogan du Chirac des Guignols : "Mangez des pommes !". Riches en pectine, elles calent l'estomac. Peu caloriques, elles ne vous feront pas culpabiliser. De plus, elles permettent un nettoyage partiel des dents et cachent la mauvaise haleine. Enfin, il en existe de multiples variétés pour briser la monotonie. Si vous n'aimez pas les pommes, optez pour une banane. Coupe-faim naturel et radical.
Attention, à éviter :
Les coupes-faim du commerce. Sous forme de barres protéinées ou de boissons à la pectine, ils ne font qu'alimenter votre addiction au grignotage. Certes, vous êtes calés. Mais vous avez succombés à la tentation de grignoter. Contrairement au "grignotage sain" (fruit), les coupes-faim vous entretiennent dans l'idée que vous avez mangé un produit sucré et/ou chocolaté. Difficile ensuite de se raisonner. Et le jour où vous n'aurez plus de coupes-faim sous la main, vous irez directement à la source (le chocolat, le produit sucré, etc.)

 

Merci à Alexomy qui m'a inspiré ce dossier.

Partager cette page

Published by
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog